BROODTHAERS (M.)


BROODTHAERS (M.)
BROODTHAERS (M.)

BROODTHAERS MARCEL (1924-1976)

L’œuvre de l’artiste belge Marcel Broodthaers (né à Bruxelles et mort à Cologne), malgré la fulgurance de son parcours (douze ans) et le peu de retentissement auprès du grand public, apparaît aujourd’hui comme l’une des plus importantes parmi les innombrables bouleversements artistiques nés au milieu des années 1960. Poète, photographe, réalisateur de films, plasticien, ces différentes étiquettes ne conviennent guère à un homme dont le principal projet fut de remettre radicalement en cause le système d’échanges existant entre l’art – comme institution à la fois muséographique, politique, économique – et le public.

Broodthaers ne fait son entrée dans les arts plastiques que tardivement, en 1964, après avoir écrit et publié des poèmes dès 1943. Pendant les années 1940, il fréquente le milieu surréaliste de Bruxelles, grâce auquel il rencontrera Magritte en 1946, artiste qu’il fréquentera jusqu’à sa mort (1967) et qui aura une grande importance pour son propre travail. C’est également en 1946 qu’il ouvre une librairie, dont il fera son «gagne-pain», car il vivait auparavant dans une extrême pauvreté. À partir de 1957, sa situation change quelque peu: il publie un petit volume de poèmes, devient reporter-photographe, guide d’expositions, réalise un film sur Schwitters. Au début des années 1960, il rédige des textes de critique d’art, notamment sur le pop art américain, mouvement qui l’intéresse particulièrement, au point qu’il se dira lui-même artiste pop. En 1963, il plonge dans du plâtre cinquante exemplaires de son dernier recueil de poèmes, Pense-bête , qui deviendront une seule œuvre, présentée à la galerie Saint-Laurent (Bruxelles) en avril 1964, date de sa première exposition. Sur le carton d’invitation on pouvait lire, parmi d’autres phrases, ces propos ironiques: «Moi aussi, je me suis demandé si je ne pouvais pas vendre quelque chose et réussir dans la vie. Cela fait un moment déjà que je ne suis bon à rien. Je suis âgé de quarante ans.»

Plus qu’une anecdote autobiographique on trouve là une thématique, qui sera récurrente dans son œuvre et qui consiste à établir des liens entre les textes et les objets, textes qu’il écrit lui-même, en s’inspirant parfois d’auteurs qu’il admire, tels La Fontaine, Mallarmé... ou Lacan. Dès 1964 sont introduits des matériaux incongrus et comportant une touche surréalisante: coquilles d’œufs posées sur des chaises ou remplissant une pleine armoire, coquilles de moules assemblées telle une peinture monochrome, charbon, briques, fémurs peints aux couleurs de la France ou de la Belgique. L’année 1968 marque un tournant dans son œuvre, notamment par la création d’un musée fictif, Musée d’art moderne/Département des Aigles (dont le nom provient d’un vers de Broodthaers, «Ô mélancolie, Aigre château des Aigles»), dont il sera le directeur non moins fictif. D’abord créé dans son appartement, ce musée qui n’est composé que de cartes postales, de projections de diapositives, de caisses pour le transport des œuvres et parfois même de camions garés dans la rue voisine, changera régulièrement de sections (XIXe siècle, documentaire, publicité, littérature, cinéma, etc.), sera l’occasion de vernissages, se déplacera de musées en galeries, bref, fonctionnera comme une institution véritable. Le musée connaîtra son apothéose lors de l’exposition à la Kunsthalle de Düsseldorf en 1972, «Section des figures», où furent rassemblés trois cents objets de plusieurs pays et de différentes époques représentant des aigles. Devant chaque ensemble était posé un cartel indiquant: «Ceci n’est pas une œuvre d’art». Voyant que la fiction devenait peu à peu réalité, que la critique du système muséographique et artistique qu’il avait mise en place se transformait elle-même en système, il décide de fermer le musée en 1972, alors qu’il était exposé à la Documenta de Kassel. Lors de sa conférence de presse, il déclara: «Une fiction permet de saisir la vérité et en même temps ce qu’elle cache.» La galerie nationale du Jeu de Paume a présenté en 1991 une rétrospective Marcel Broodthaers, qui a permis à un large public de découvrir une œuvre singulière.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Broodthaers —   [ broːthaːrs], Marcel, belgischer Dichter und Künstler, * Brüssel 28. 1. 1924, ✝ Köln 28. 1. 1976; demonstrierte in Objektensembles, Fotosequenzen, Filmen, Gemälden, Zeichnungen, Büchern, 1968 72 in seinem fiktiven »Musée d Art Moderne,… …   Universal-Lexikon

  • Broodthaers — Marcel Broodthaers (* 28. Januar 1924 in Saint Gilles/Sint Gillis, Brüssel; † 28. Januar 1976 in Köln) war ein belgischer Künstler. Inhaltsverzeichnis 1 Leben und Werk 2 Werke (Auswahl) 3 Verö …   Deutsch Wikipedia

  • Broodthaers — Marcel Broodthaers Cet article fait partie de la série Art contemporain Artistes …   Wikipédia en Français

  • Un Coup de Dès Jamais N'Abolira Le Hasard (Broodthaers) — Un Coup de Dès Jamais N Abolira Le Hasard ( A Throw of the Dice will Never Abolish Chance ) is an artist s book by Marcel Broodthaers published November 1969 in Antwerp. The work is a close copy of the first edition of the french symbolist poet… …   Wikipedia

  • Marcel Broodthaers — (* 28. Januar 1924 in Saint Gilles/Sint Gillis, Brüssel; † 28. Januar 1976 in Köln) war ein belgischer Künstler. Inhaltsverzeichnis 1 Leben und Werk 2 Werke (Auswahl) …   Deutsch Wikipedia

  • Marcel Broodthaers — Birth name Marcel Broodthaers Born 28 January 1924(1924 01 28) Brussels Died 28 January 1976(1976 01 28) …   Wikipedia

  • Marcel Broodthaers — est un artiste plasticien belge né le 28 janvier 1924 à Bruxelles et décédé le 28 janvier 1976 à Cologne. Sommaire 1 Biographie 2 Quelques œuvres 3 Anecdotes …   Wikipédia en Français

  • 28. Jänner — Der 28. Januar (in Österreich und Südtirol: 28. Jänner) ist der 28. Tag des Gregorianischen Kalenders, somit bleiben 337 Tage (338 Tage in Schaltjahren) bis zum Jahresende. Er wird auch – nach dem Todestag Karls des Großen – als Karlstag… …   Deutsch Wikipedia

  • Dickhoff — Wilfried Dickhoff (* 30. Januar 1953 in Köln) ist Autor, Herausgeber, Verleger und Kurator zeitgenössischer Kunst. Studium der Philosophie, Germanistik und Theater , Film und Fernsehwissenschaften in Köln und Frankfurt am Main. Dissertation 1982 …   Deutsch Wikipedia

  • Karlstag — Der 28. Januar (in Österreich und Südtirol: 28. Jänner) ist der 28. Tag des Gregorianischen Kalenders, somit bleiben 337 Tage (338 Tage in Schaltjahren) bis zum Jahresende. Er wird auch – nach dem Todestag Karls des Großen – als Karlstag… …   Deutsch Wikipedia


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.